1) Pour vous, à quoi peut et doit servir le Labdem et comment doit il fonctionner ?

D’une façon générale, les participants sont venus parce que l’idée de réfléchir de façon collective au futur de leur ville les a séduits. Certains sont venus aussi par pure curiosité.

Les attentes (synthétisées dans les lignes ci-dessous) sont nombreuses :

Le Labdem devrait permettre aux clermontois ou aux habitants de la Métropole, qui n’ont pas l’habitude de s’exprimer, de le faire. Plusieurs actions ont été suggérées :

  • Développer des outils de communication accessibles à tous
  • Favoriser la délocalisation des rendez-vous au cœur des quartiers (à ce titre les maisons de quartier peuvent être un outil sur lequel s’appuyer).
  • Trouver des thèmes sur lesquels tout le monde est en capacité de s’exprimer
  • Trouver des thèmes qui font écho à la vie quotidienne des habitants.

Il devrait se tourner également vers les citoyens porteurs de projets et pourrait être un outil au service de la jeunesse.

Plusieurs personnes ont indiqué que les tables rondes devraient permettre de faire le bilan de ce qui marche et de ce qui ne marche pas et qu’elles pourraient être complétées par un inventaire de l’existant sur le territoire et d’un benchmark sur les expériences d’autres villes.

Beaucoup souhaitent que les propositions soient concrètes et abordent les dimensions humaines et matérielles de leur mise en œuvre.

2) Quels sont les thèmes que vous souhaiteriez aborder dans le cadre de la démarche du Laboratoire Démocratique ?

Les thèmes proposés par les participants ont été regroupés ici en 7 catégories.

1 : Le vivre ensemble

  • Comment faciliter les échanges inter-quartier – intergénérationnels – entre urbain et rural
  • Les nouvelles formes de coopérations et/ou de solidarité (jardins partagés, co-working, espaces collaboratifs…)
  • Quelle place accorder aux nouvelles migrations avec quelle politique d’intégration (éviter les écueils du passé)
  • Quel rôle peut jouer la jeunesse dans la ville (écoliers, étudiants, actifs chômeurs…)
  • Comment favoriser une plus grande interaction ente les associations
  • L’urbanisme au cœur d’un nouvel élan du vivre ensemble

2 : La solidarité

  • Faciliter la vie de nos aînés (politique CCAS)
  • Rénover les leviers de la solidarité
  • Rompre avec l’individualisme
  • Favoriser la bienveillance citoyenne
  • Comment assurer les besoins fondamentaux : se nourrir, se loger, se laver, s’éduquer ; aux habitants mais aussi à ceux qui passent.
  • Comment la ville peut devenir un acteur de la prévention de la santé de ses administrés ?

3 : Simplifier la vi(e)lle

  • Mobilité (pistes cyclables/ ville sans voiture/ transports en commun…)
  • Accessibilité des services publics municipaux (créateurs de liens citoyens)
  • Quels nouveaux services pour demain (démarches dématérialisées / identifier les nouveaux besoins)
  • Démarches collectives (contrat approvisionnement énergie/ mutuelle santé/conciergerie municipale…)
  • Comment renforcer la sécurité dans la ville ?
  • Intégrer le handicap dans toutes les politiques publiques municipales (cela veut dire au quotidien ?)
  • L’accès aux pratiques sportives

4 : Une ville durable

  • L’enjeu alimentaire (démarche intégrée entre le secteur de la recherche, production, circuit court, éducation alimentaire, produire en ville)
  • Comment faire du changement climatique une force et non une contrainte : opportunité d’être un marqueur pour la ville.
  • L’accompagnement d’une activité économique éthique au service du développement de la ville
  • Végétaliser la ville est-il un réel enjeu écologique
  • L’espace public n’est pas à la hauteur de la richesse environnementale de la ville
  • Faciliter l’accessibilité de la ville aux usagers (mobilité douce)
  • Comment Clermont doit vivre ses interrelations avec les autres villes de la métropole ?
  • Quels enjeux pour les acteurs économiques du territoire ? Comment peuvent-ils contribuer au développement durable du territoire?

5 : Attractivité et fierté d’appartenance

  • Quels points forts/ quels points faibles ?
  • Quelles priorités pour améliorer son image ? 
  • Quels indicateurs incontournables ? 
  • Quelles initiatives ? Comment faire connaître nos réussites ?
  • Etre clermontois c’est une histoire commune que chacun doit connaître
  • Comment construire une identité clermontoise (quels sont nos points forts différenciant ?)
  • La communication est un enjeu : comment exporte-t-on l’image de Clermont ?
  • Comment rendre notre territoire attractif pour les entreprises ?
  • Les entreprises créatrices d’emplois doivent se sentir bien dans notre métropole afin de nous aider à gagner la bataille contre le chômage.

6 : Embellir ma ville

  • Une belle ville c’est quoi ?
  • L’infrastructure urbaine
  • Quels grands projets d’aménagements pour demain?
  • La culture peut-elle contribuer à rendre la ville plus belle? Pourquoi?

7 : Construire ensemble : innover dans nos modes de gouvernance

  • Refonder les bases du contrat de la démocratie locale
  • Quelle place pour le citoyen dans les décisions qui engagent son avenir dans la ville
  • Quelle place pour le monde associatif
  • Consultation digitale : mythe ou réel outil au service de la citoyenneté
  • Quels outils pour encourager les habitants à participer à la vie de la cité, de leur quartier
  • Comment la puissance publique peut abandonner une part de son pouvoir de décision au profit d’une réalité de terrain (budget participatif, aménagement d’une rue…).
Catégories : Nos publications

1 commentaire

Christine Couasnon · 7 novembre 2018 à 21 h 55 min

Un grand bravo – j’ai hâte de vous rejoindre pour une future réunion! (Coordinatrice du café associatif Flax – un café pour tisser des liens, 27 rue du Port)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *